↪Jésus leur dit : « Que cherchez vous ? » (Jean 1:38)
➔ Comment l’humain avance-t-il ?
➔ Si c’est en nous posant des questions, alors nous avançons d’une belle façon, nourrie par notre façon de nous interroger. Sinon, il y a des chances que nous avancions à la façon d’une feuille morte emportée par les tourbillons du vent, au hasard de ce qui nous arrive et de l’air du temps.
➔ Se poser des questions creuse en nous une soif, un appétit d’évoluer, d’explorer, de découvrir. Cela permet de s’élever de palier en palier pour une vision plus fine de la réalité. Les questions apparemment les plus impertinentes sont souvent essentielles car elles explorent précisément les lieux où achoppent les idées trop simplistes. C’est comme cela que la science progresse : en se penchant sur les points qui mettent en difficulté les théories actuelles, cela permet de les affiner ou d’en chercher de nouvelles plus pertinentes.
➔ Même, et peut-être surtout notre foi est nourrie par les questions que nous nous posons. Sinon notre foi souffre d’indigestion par un trop plein de réponses avalées tout rond, de réponses qui ne répondent parfois à aucune question que nous nous posions réellement. Ce sont parfois des questions qui avaient leur pertinence dans un tout autre contexte et que l’on peut évacuer aujourd’hui afin de nous concentrer sur les questions qui se posent à nous en réalité. Les questions qui nous titillent les neurones ou les questions qu’il nous serait profitable de nous poser aujourd’hui.
➔ C’est pourquoi, le premier cadeau que Jésus nous offre dans ce commencement de l’Évangile selon Jean est cette question « Que cherchez vous ? » Excellentissime question, mère de toutes les questions. Qu’est-ce que je cherche, moi, en réalité ? Se poser cette question est une gymnastique quotidienne permettant d’avoir un regard vrai sur notre propre vie, sur la façon dont nous avons agi à telle occasion, ou sur ce que j’espère, sur ce que je suis.
➔ Quand on se pose cette question devant Dieu, cela nous aide immensément. D’abord car nous savons que nous sommes en pleine confiance et que nous n’avons pas à faire semblant, étant déjà connu par Dieu mieux que nous nous connaissons nous-même, et que nous sommes aimé par Dieu plus que nous nous aimons nous-même. C’est également utile de nous poser cette question « Qu’est-ce que je cherche, au fond ? » devant Dieu car il nous aide à y voir plus clair par sa lumière et qu’il nous inspire dans nos réponses nouvelles.
 
Bonjour,
 
 
➔ Dimanche prochain 4 septembre à 10h au temple de Cologny : culte « dialogue » avec Jean-Jacques de Rham, où les participants sont invités à partager leur ressenti après la lecture de l’épître de Paul à Philémon.
 
Si vous le désirez, vous trouverez en ligne ici :  la prédication de dimanche dernier sur Paul qui visite Athènes et discute avec des philosophes (Actes 17:16-28).
 
Et, par avance, l’annonce d’une formation biblique que je vous proposerai au chalet paroissial de Vandœuvres sur « Les livres de la Bible : genres littéraires et textes célèbres ». Cela est prévu un mardi par mois de 18h30 à 19h30, mais c’est à la carte, il est possible de participer à une ou plusieurs séances. La première aura lieu mardi 13 septembre sur « Les Mythes fondateurs (le déluge et sa relecture par Pierre) » + Programme entier ici
 
Dieu vous bénit et vous accompagne fidèlement
 
Bien fraternellement
 
Marc
 
 
Marc Pernot ✆ 078 902 26 00
pasteur à Genève (Cologny-Vandœuvres-Choulex)
et sur jecherchedieu.ch